Rendez-vous au 01.86.90.27.27

Soins conservateurs : les soins courants

Les soins conservateurs, quésaco ?

Vous les connaissez bien…

Un détartrage. Le traitement d’une carie.

Les soins conservateurs réalisés par le dentiste sont ceux qui font son quotidien.

Les soins plus courants.

Des soins pour prévenir les soins

Susciter de petits soins pour éviter des soins plus lourds à l’avenir, c’est agir sur la prévention.

Certains soins préventifs sont très fréquemment réalisés par le dentiste, comme le détartrage, qui réduit le risque de caries et de gingivites à travers l’élimination de la plaque dentaire et des bactéries qui s’y trouvent. Ce sont ces bactéries qui sont à l’origine des attaques dentaires ou de la gencive.

De son côté, le traitement des sillons consiste à appliquer de la pâte au niveau des fissures dentaires afin de protéger les dents concernées contre les caries.

Une visite préventive chez le dentiste une fois par an permet de bénéficier de ces petits soins courants et de récolter des conseils pour préserver son hygiène dentaire et lutter contre les pathologies de la sphère bucco-dentaire.

Dentisterie restauratrice

Elle figure parmi les pathologies les plus rencontrées dans le monde.

LA CARIE.

Rien qu’à l’évocation de son nom, on frissonne déjà en se remémorant le son de la turbine.

Dans un premier temps, c’est la couche externe de la dent qui est touchée. L’émail dentaire.

Puis, en l’absence de soins, la carie progresse et atteint la dentine. La dentine est située juste derrière l’émail, c’est l’ivoire des dents. Elle est composée de canalicules (ou tubuli dentinaires), qui sont sensibles aux stimuli extérieurs. Il se peut donc qu’à ce stade, vous souffriez de douleurs ou de sensibilité dentaire en cas de contact avec un aliment acide, très chaud ou très froid.

Que la carie ait atteint la dentine ou qu’elle n’ait, pour l’instant, rongé que l’émail, la dentisterie restauratrice permettra au dentiste de soigner votre dent.

A l’aide de sa fraise et de sa turbine, il creusera la dent pour la nettoyer, et la rebouchera ensuite avec une obturation céramique, un ciment verre ionomère ou encore une résine composite, généralement teint de la couleur de la dent. Les plombages sont délaissés depuis de longues années en France, en raison de leur dangerosité potentielle.

Endodontie

Les soins d’endodontie consistent à traiter les affections qui touchent l’intérieur de la dent.

Dans le cas de la carie, elle s’attaque à l’intérieur de la dent lorsque le processus est déjà bien avancé.

La carie peut alors atteindre la pulpe dentaire, les vaisseaux sanguins, le nerf dentaire. Il se peut qu’elle se propage dans la racine et même au-delà de la dent, au sein de la gencive.

A ce stade, les soins sont nécessairement plus lourds. Il se peut même que le dentiste doive dévitaliser la dent. Si la pulpe dentaire est touchée et qu’elle ne peut être soignée en pratiquant une pulpotomie, il faudra en effet l’extraire, sous anesthésie (il s’agit alors d’une pulpectomie).

Dans certains cas, le dentiste peut opter pour un coiffage pulpaire. Cette pratique consiste à isoler la partie saine de la pulpe de la partie malade, pour ne retirer que la pulpe infectée. Cette technique permet de préserver la vitalité pulpaire. Mais elle est très peu pratiquée car la délimitation entre pulpe saine et pulpe malade est loin d’être aisée. Le taux d’échec du coiffage pulpaire est donc élevé. Et en cas d’échec, l’infection redouble de douleurs et sa propagation est accélérée.