Rendez-vous au 01.86.90.27.27

Dents jaunes : plusieurs causes et quelques remèdes

Les dents de certaines personnes revêtent une teinte jaunâtre. Plusieurs causes peuvent expliquer ce désagrément. Le succès des techniques de blanchiment varie en fonction de la cause de la coloration.

Dents jaunes : une cause héréditaire

La coloration jaunâtre des dents peut être inscrite dans le patrimoine génétique de la personne. L’hérédité, ainsi que l’origine ethnique, déterminent en effet la couleur des dents mais aussi l’épaisseur de l’émail. Et plus ce dernier est fin, plus il est transparent, plus la dentine qui se trouve juste derrière est apparente. Celle-ci étant de couleur jaune, le fait qu’elle soit visible rend la dentition plus jaunâtre.

Certaines circonstances, comme une maladie ou la prise de certains traitements, peuvent également intervenir et modifier la couleur des dents de par leurs effets secondaires.

Des produits à risque

Chez d’autres personnes, les dents sont initialement blanches mais la consommation répétée de certains produits les ternit, laissant sur elles un dépôt jaunâtre qui finit parfois par infiltrer l’émail. A ce stade, le brossage dentaire n’est pas toujours suffisant pour retrouver une dentition éclatante de blancheur.

Parmi les produits « à risque » figurent notamment le thé, le café ou encore le tabac.

Par ailleurs, l’acidité présente dans certains produits comme les agrumes a tendance à attaquer l’émail. Peu à peu rongé, celui-ci laisse progressivement apparaître la dentine, ce qui peut rendre, là encore, la dentition plus jaune en apparence.  

Des solutions pour blanchir les dents

Dans ces cas où la coloration dentaire est liée à la consommation de certains produits, plusieurs solutions de blanchiment dentaire ont démontré leur efficacité.

Le port d’une gouttière peut être envisagé. Celle-ci sera fabriquée à l’aide d’une empreinte dentaire réalisée par le chirurgien dentiste. Elle devra être portée environ une heure par jour et sera remplie d’un liquide éclaircissant. Le traitement se déroulera sur une à deux semaines.

Autre solution, le chirurgien dentiste peut proposer l’application d’un gel au peroxyde d’hydrogène.