Rendez-vous au 01.86.90.27.27

Couronne dentaire : la choisir, la poser

La couronne dentaire vient recouvrir une dent trop abîmée pour être restaurée. Lorsque la dent est retirée, la couronne vient même la remplacer.

Métallique, céramique ou céramo-métallique, la prothèse est fabriquée dans le matériau qui convient, en fonction de son emplacement dans la dentition et du choix du patient.

Un support pour la couronne

Avant de poser la couronne dentaire, le dentiste réalise un cliché de la dent à couronner (nerf, os sous-jacent…).

Le praticien réalise ensuite les soins qui permettront d’éviter qu’une infection se forme ultérieurement sous la prothèse.

Si la dent est encore partiellement présente au moment de la pose, la couronne dentaire sera collée directement sur elle. Le dentiste utilisera de la colle ou du ciment dentaire.

Si la dent est totalement absente, le patient aura le choix entre la pose d’un bridge, classique ou collé (posé sur les dents d’à-côté), ou d’un implant dentaire (ancré dans la gencive).

Une esthétique à préserver

Le matériau dans lequel est fabriquée la couronne dentaire répond généralement aux critères suivants.

  • Si l’emplacement est visible (situé sur le devant de la dentition), la couronne sélectionnée est généralement fabriquée en matériau céramique. Elle peut aussi être métallique et disposer d’une couche céramique externe qui la rend esthétique, car la céramique est teinte de la couleur de la dent.
  • Si l’emplacement de la dent à couronner est situé au fond de la bouche, et qu’il est donc peu visible, la couronne est plus souvent métallique, car moins onéreuse.

A noter : Jusqu’ici, le critère du prix pouvait également compter dans le choix du matériau, la couronne métallique ne coûtant que quelques centaines d’euros, contre parfois plus de mille pour son homologue céramique. D’autant que les couronnes dentaires ne sont, dans le meilleur des cas, que partiellement remboursées.

Mais à compter de 2020, les couronnes métalliques (posées sur n’importe quelle dent), et les couronnes céramo-métalliques (si elles sont posées sur une dent visible), seront prises en charge à 100% par l’assurance maladie.